Ici il y a de la place pour tous les talents

Ici il y a de la place pour tous les talents
Alors que Rose est en plein atelier upcycling dans les mains expertes de Sylvie, la pause goûter lui permet de faire la rencontre des bénévoles qui participent pleinement à la vie de la ressourcerie et contribuent à son rayonnement.

Aujourd’hui c’est jour de fête ! Après avoir vu partir nombre de mes acolytes derrière cette grande porte verte et ne jamais revenir, à mon tour de découvrir l’atelier. 

Entre les mains habiles de Sylvie, je vis ma meilleure vie. Revaloriser les meubles et les objets, c’est sa spécialité. C’est la pro’ du réemploi : elle sait faire briller ce que le temps a terni, remettre au goût du jour un meuble fonctionnel mais démodé, remplacer un matériau par un autre pour un rendu plus esthétique et plus solide. C’est la reine de la réutilisation : en un coup d’œil, elle est capable de voir dans un objet un peu abîmé une quantité d’autres objets potentiels à créer. 

Dans mon cas, ce sera du réemploi. C’est parti pour une nouvelle jeunesse ! Je me fais poncer les bords, et ce n’est pas pour me déplaire. 

Face à nous il y a Hachim, un informaticien passionné de réfection de fauteuils depuis tout petit. Il restaure les modèles anciens avec des tissus à la mode d’aujourd’hui comme personne. Alors plutôt que de le faire seul dans son garage et d’entasser les fauteuils à ne plus savoir qu’en faire, il vient prêter main forte à la ressourcerie. Il œuvre à partir des dons collectés et transmet ses compétences à d’autres bénévoles. Ses modèles sont ensuite vendus à bas prix pour que tout le monde puisse en profiter. Ça le rend tellement fier de savoir que ses créations trônent au milieu des salons des usagers !

Sylvie et Hachim sont interrompus dans leur conversation par une joyeuse troupe qui débarque dans l’atelier. Apparemment la voisine a fait trop de gâteau et a donné le surplus à la ressourcerie pour le goûter. Sylvie vient de finir de me poncer, le moment est idéal pour prendre une pause bien méritée. 

Yves coupe le gâteau. Ce passionné de romans policiers est un bouquiniste invétéré. Donnez-lui n’importe quoi tant qu’il y a de la lecture il le prendra. Quand il a du temps, il vient à la ressourcerie trier les livres, les mettre en rayon et conseiller les usagers. 

Celle qui ne tient pas en place, c’est Astrid, une étudiante qui n’a pas la langue dans sa poche. Militante dès son plus jeune âge, elle est de toutes les manifestations et a déjà fait plusieurs fois l’objet d’articles dans le journal local. À la ressourcerie, elle anime des ateliers de sensibilisation à la réduction des déchets. 

Le plus discret c’est Michel, un ouvrier du bâtiment à la retraite qui s’ennuyait tellement chez lui qu’il réparait tout ce qu’il trouvait. Il n’avait jamais mis les pieds à la ressourcerie, c’est sa femme, une habituée, qui l’a poussé un jour à venir réparer ici plutôt que de tourner en rond chez lui. Il vient presque tous les jours. 

Quand je vous disais qu’une ressourcerie était le cœur battant d’un territoire ! Ici, il y a de la place pour tous les talents. 

La pause est terminée, on revient pour me refaire une beauté.

Laisser un commentaire

*

code